DUOKAMI, création 2016

spectacle musical et chorégraphique créé et interprété par
Bérengère Altieri-Leca (danse, chant et manipulation) et Frédéric Marty (contrebasse et chant)

Nicolas Goussef: regard extérieur
Julie Lardrot:  costumes
Paco Galan: lumières
Loan Priano: marionnettes en origami

une production de la Cie La RAVi

dsc02794-2Photo Jean Gros-Abadie

Soutiens: ville de Bondy, centre culturel Jean Moulin/ ville de Limoges, centre culturel de Crépy en Valois, Cie ACTA, Cie du Porte voix, Centre Odradek/Cie Pupella-Noguès, Théâtre Roublot à Fontenay-sous-bois, SPEDIDAM

 

Dates à venir:

le 6 octobre à 10h30 et 15h et 7 octobre à 10h30 à la salle Patrick Pepy à Quint-Fonsegrives: sorties de résidence au Centre Odradek (accueil en compagnonnage par la Cie Pupella-Noguès)

– le 15 et 16  octobre Festival Les enfants d’abord, sur la péniche Demoiselle ( le 15 à 11h30 et 16h, et le 16 à 11h30) 57 Quai de la Seine, 75019 Paris (06 67 15 45 80) Version sans technique spécial crèche et médiathèque

– le 28 octobre à 14h, au Théâtre Roublot à Fontenay-sous-bois( 94), sortie de résidence de la création lumière
– le 18 novembre à 9h30, crèche Lucie Aubrac à Bondy (93)
– le 24 novembre à 9h30, à la crèche Gaston Roulaud à Drancy  en partenariat avec la Cie du Porte voix
– le 25 novembre, crèche Auguste Blanqui à Bondy (93)
les 14, 15, 16  et 17 décembre, au théâtre des Roches à Montreuil (93)
le 25 janvier 2017 à 14h, au centre social de Crépy en Valois ( 60), atelier/présentation
le 28 janvier à 15h, à l’Espace des arts à Pavillon-sous-bois
le 4 février à 16h, au centre culturel de Crépy en Valois (60)
entre le 12 et le 19 mai, Festival Kaolin et Barbotine à Limoges ( 87)

Les « Kamis » en japonais sont les esprits de la nature, des animaux ou des forces créatrices  de l’univers. Ce terme signifie aussi le papier. Dans cette nouvelle création inspirée par des haïkus, un homme et une femme tentent de se rencontrer guidés par la musique et le mouvement. Les kamis, joueurs et malicieux, en donnant vie au papier et à la contrebasse,  vont les entrainer dans un monde poétique où ils se retrouveront enfin au détour d’une danse et d’un chant, métamorphosés.     
Dans ce spectacle, nous interrogeons notre faculté d’adaptation à un monde en transformation.
Nous proposons une réflexion sur la fragilité de la vie, de la nature, de la relation à l’autre, en évoquant des éléments en pleine mutation: un papier de soie, tache de couleur abstraite, devient nuage, pluie, plante; une page blanche un édifice, une fenêtre, un écran propice à l’apparition d’animaux en origami, une feuille de papier craft devient montagne, désert,  jupe, un ruban de papier devient chemin.  Des origamis utilisés comme des petites marionnettes créent une touche naïve dans cet univers abstrait sans cesse en évolution. Le vocabulaire employé est fait de sons, de mouvements guidés par un état sensoriel, les corps et la contrebasse servant de paysage. Des chansons en japonais, adaptées des haïkus, ponctuent l’univers musical et la danse.
Chez l’enfant, tout est matière à jeu, il transforme perpétuellement son univers à partir d’un seul élément, bâton, pierre, papier et crée un monde imaginaire. Nous désirons, dans DUOKAMi, retrouver l’état premier de la création, comme des enfants, fascinés par le mouvement d’un bout de papier qui amène petit à petit à écrire une histoire sans mots que chacun peut se raconter.  

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s