Artistes

Bérengère Altieri-Leca, chorégraphe, directrice artistique de La RAVi

Elle s’est formée à la danse auprès d’ Odile Duboc, de Viviane Serry, de Mark Tompkins, Thierry Bae Dominique Mercy et Hans Zulig ( Ecole d’Essen). Elle se forme au chant auprès d’Hélène Delavault, Laurence Saltiel, Christiane Legrand, Gilles Petit, Elysabeth Demangeon, et Laurent Mercou. Elle s’initie au théâtre à l’Atelier de Blanche Salant, avec Tapa Sudana ( comédien P. Brook, formateur à la Footsbarn cie ), et au clown avec Pierre Byland.

Elle a dansé avec plusieurs compagnies de danse contemporaine : Odile Duboc, Andy Degroat, Didier Théron, V.O Traits de Ciel dirigée par Thierry et Marion Bae.
Elle a également fait partie de la Cie Philippe Genty et de la Cie Les Piétons, théâtre vocal et gestuel dirigée par Jean-Marie Maddedu. Elle crée ses propres spectacles avec l’association La R.A.Vi, chorégraphie pour les Zic Zazou. Elle fait partie de la Cie du Porte voix, théâtre musical pour l’enfance. Elle organise des événements improvisés rassemblant des danseurs, des musiciens, des comédiens, des peintres : les Improvisoires. Elle chante dans le groupe La Rasbaïa créé par le compositeur Jean-Luc Priano.

Elle enseigne depuis de nombreuses années dans différents centres culturels, conservatoires, et donne des stages et des masterclasses en province et à l’étranger. Elle enseigne les arts de la scène aux classes CHAM du conservatoire de Bondy pour lesquelles elle crée plusieurs mises en scène. Son parcours professionnel l’a toujours amené à travailler avec des musiciens sur scène: le saxophoniste Guillaume Orti, le vibraphoniste Norbert Lucarain, la pianiste Naoko Fujiwara, le tubiste Pascal Rousseau, le percussionniste Gonzalo Campo et le contrebassiste Fred Marty. Elle explore la dimension scénique de l’instrument ainsi que son rapport avec la danse, aussi bien sur le plan sonore que visuel. Sa recherche l’amène à élaborer une vision poétique, théâtral et ludique de la mise en relation du musicien et du danseur.


Jean-Luc Priano, compositeur, directeur artistique de La RAVi, compositeur, auteur, chanteur, arrangeur, multi-instrumentiste, créateur d’instruments originaux pour des scénographies musicales.

 Leader du groupe la Rasbaïa depuis 2004, pour lequel il écrit et compose.Formé à la musique classique (piano, guitare, harmonie, écriture), il parcourt l’univers du jazz et des musiques du monde. Il accompagne et joue ainsi avec de nombreux chanteurs – le brésilien Sergio Otanazetra, les chanteurs Mahorais Diho et Bob Chidou, le groupe de reggae Marseillais Wadada, la chanteuse Princesse Erika et le bassiste Noël Ekabi, le groupe de salsa La Official, la chanteuse argentine Leticia Kleiman, le groupe de tango contemporain Tierra del fuego du bandonéoniste Pablo Némirovski, le duo de jazz acoustique Cruz Del Sur (CD « Cruz del sur » / Night & Day 1996).

Il collabore en 2014 avec le luthier Fred Pons avec qui il s’initie aux techniques de lutherie pour la création d’un instrument de percussion original, l’Antenne.

Il écrit également des musiques pour le théâtre :

• Actuellement avec le metteur en scène Laurent Dupont de la Cie Acta, il crée des harpes des sables, instruments de musique scénographiques et compose la musique d’une adaptation de l’histoire d’Antigone, « Dans les yeux des autres », qui est créé en janvier 2016 à Villiers le Bel, Montauban et Grenoble.

• Pour les metteurs en Scène Ned Grujic et Rafael Bianciotto (« la Tempête » de W.Shakespeare / 2012-2016), Candide de Voltaire avec Rafael Bianciotto et Terra Vandergaw à l’ Université de Ramapo dans le New Jersey aux Etats-Unis en 2015.

• Rafael Bianciotto (« Grandeur et misère du 3ème Reich » /2007, “Candide” de Voltaire / 2010-2016).

• Dimtri Dubreucq (« Le Premier » d’Israël Horovitz / 2012-2016).

• Benoit Lavigne (« Roméo et Juliette » de Shakespeare / 2005, « Beaucoup de bruit pour rien » de Shakespeare / 2002, « la Jalousie du barbouillé » de Molière / 2000, »Le Concile d’amour »/1996 d’Oscar Panizza).

Il écrit pour la danse contemporaine:

• Claudia Gradinger (« Bêtes de scène-Cow girl-Cocus Magnifiques-Es Menchelt »/ 2002-2004).

• Marion Bae et Bérengère Altieri-leca (« Au pied de la lettre » / 2001, « Ottone » / 1999).

Il accompagne lecteurs et conteurs :

• Marc Roger (lectures d’Albert Camus, « Bal à lire » / 2013-2016, Les mot d’amour, l’amour des mots, Le baron perché…),

• Le comédien Mario Gonzalez (« tour de chant de Mr Pantalone » / 2011-2013).

• Simon Gauthier (« le vagabond céleste »/2013-2016).

Il réalise des albums de chanson française:

• Céline Caussimon : « Le moral des ménages » – Chant du monde – Harmonia Mundi 2007.

• Michel Jeanneret : « Famille, genres et espèces » – Mosaïc music 2008).

• La Rasbaïa (CD « Tes yeux doux »/2004, « Gare aux grands singes »/2008 – Mosaïc Music/ Indiz.com, « Appel d’airs »/2012 – Indiz.com “La Rasbaïa sème la pagaille”2015).

Contact : 7 rue Henri Douillot – 93140 Bondy – 0680441924 – www.larasbaia.com


Frédéric Marty, bassiste, contrebassiste, compositeur

Il a étudié la contrebasse classique au Conservatoire Régional de Boulogne-Billancourt auprès de Daniel Marillier et au Conservatoire Régional de La Roche sur Yon où il obtient un premier prix, ainsi que le jazz au Centre d’Information des Activités Musicales de Bordeaux. Après des années d’expériences éclectiques en tant que musicien et interprète de jazz classique, musique latine (salsa, tango) et de rock (à la basse électrique), il s’installe à Paris et oriente son travail sur l’improvisation.En janvier 2009, il démarre un projet personnel d’improvisation libre : « Empreintes irrégulières», un travail sur le moment, l’éphémère et la sensibilité cyclique.Il enregistre le projet en avril 2009, accompagné par Yuko Oshima (batterie et percussions), Ai Watanabe (lap top) et Birgitte Lyregaard (voix). En avril 2010, il joue 16 concerts au Japon avec de nombreux improvisateurs japonais. Il organise l’évènement « Solo solo » en invitant différents musiciens ( Alexandre Bellenger, Stéphane Rive, Ugo Boscain, Pascal Marzan, Cyprien Busolini, Bertrand Denzler, Cathy Heyden, Itaru Oki…. ).

Frédéric Marty a joué avec Yuko Oshima, Ai Watanabe, Birgitte Lyregaard, Yoko Arai, Frédéric Blondy, Edward Perraud, Itaru Oki, Claude Parle, Xavier Lopez, Jean Bordé, Sébastien Bouhana, Marcos Fernandes, Alexandre Bellenger, Nush Werchowska, Nelly Jallerat, Patrick Charnois, Yoko Miura, et travaille avec des danseurs de butô Gyouhei Zaitsu, Maki Watanabe, Azusa Kurokawa, et en danse contemporaine avec Bérengère Altieri-leca.

Il joue également dans différents orchestres classiques (orchestre de Vendée) et en duo avec Michel Doneda (concert à Radio France dans l’émission « à l’improviste » d’Anne Montaron), Eric Dambrain, Diemo Schwartz et Jean-Marc Foussat. Depuis 2012 il est membre de l’orchestre dirigé par Frédéric Blondy L’ONCEIM.


Pascal Rousseau, tubiste

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, mention très bien avec félicitation en Improvisation, professeur Alain Savouret, et Bien avec Félicitation pour la prestation artistique en Tuba, professeur Gérard Buquet.

Invité à se produire en soliste, tant en classique qu’en musique improvisée, il anime en plus des masterclasses spécifiquement dédiées à la musique improvisée.

Il se mêle à des jazz-men ( Nicolas Folmer, François Théberge, Jean-louis Pommier, François Merville) et joue régulièrement, de la petite formation (Animus Anima quintet en Belgique) au Bigband (à suivre…XTET Bruno Régnier). Il rejoint même de grands musiciens improvisateurs russes dans le ZooJazz Project ( Sergey Letov, Ivan Sokolevski),il joue avec l’Alimentation générale. Il pratique le théâtre instrumental (off-Avignon, Volcan du Havre avec François Chattot) et le théâtre de rue (d’Aurillac à Bangkok). De plus, il se lance dans l’écriture et la réalisation de courts métrages expérimentaux. Il joue dans le dernier spectacle de la Cie Opposito, avec le groupe La Rasbaïa et la Cie Zéfiro théâtre. Il crée le duo TUBADANSE, avec Bérengère Altieri- Leca.


Gonzalo Campo, percussionniste, batteur, chanteur-comédien

Né au Chili en 1974, Gonzalo apprend la guitare puis se forme à l’électroacoustique pendant un an. Il aborde ensuite le saxophone alto et la batterie à l’âge de 15 ans. En 1996, il obtient le 1er prix de batterie de l’Ecole Nationale de Musique d’Argenteuil avec Gérard Siracusa. Il apprend les percussions afro-cubaines (congas, bongos, timbales, campana, palitos, tambours Bata) et d’Afrique de l’Ouest (Djembé et Dounoubas) avec ChristianNicolas, et en 2005, il obtient le Premier Prix de Percussions Traditionnelles de l’Ecole Nationale de Musique d’Argenteuil.

Gonzalo crée en 1999 avec Michel Taïeb la Compagnie “Le Son du Bruit”, et obtient aveson spectacle “Le son des choses” le Premier Prix National du “Projet Initiative Ville”. Dans ce spectacle, les objets domestiques sont détournés à des fins musicales. Il enseigne la percussion et la batterie en milieu scolaire (Gennevilliers, Saint Mandé, Argenteuil, Bondy), en écoles de Musiques (Beauchamp, Argenteuil, Magnanville), et également à l’IUFM de Cergy.

Entre 1996 et 2010, il multiplie les spectacles et les concerts avec ses différents groupes. Iljoue et enregistre la batterie et les percussions avec les “Martine City Queen”, le “Bal des Martine”, “La Rasbaïa”, le “Nomade Quintet”, “AlisonYoung”, Hugh Coltman, Claude Barthelemy, Teddy Lasry, Talila, “Tomuya” avec “Bernard Lavilliers”, “Lio”, “Pierpoljak”, « Liane Foly” et “Wasis Diop”.

Il se produit dans nombreux festival en France, Autriche, Allemagne, Syrie, Jordanie, Belgique, Maroc, Venezuela, Brésil, Suisse ou Singapour. Musicien, compositeur et pédagogue, il travaille depuis 1998 avec d’importantes compagnies de théâtre de rue françaises comme “Oposito”, “Les Piétons”, “Décor sonore”, “Déviation” et en jeune public la Cie du Porte voix. A la fois compositeur, répétiteur, comédien, et interprète, il s’épanouit et s’enrichit de la diversité des formes artistiques présentées par ces compagnies.